L'Église Saint-Roch de Québec

Joyau de notre patrimoine religieux

Une chapelle existait à Saint-Roch dès 1811 et après qu’on l’eut reconstruite et agrandie à trois reprises, l’église actuelle fut bâtie entre 1915 et 1920, devenant la plus grande église de la ville de Québec avec plus de 2000 places. L’église Saint-Roch est un édifice emblématique. Le bâtiment est riche de patrimoine religieux et architectural, de boiseries, de peintures et de vitraux signés par les plus grands artisans de l’époque.

Supportons l'Église Saint-Roch

Carrefour vivant d'éducation, de spiritualité et d'engagement

La paroisse a toujours été au centre de la vie religieuse du quartier et de la basse-ville, mais elle a développé au cours des années 1960 et 1970 une vocation sociale et communautaire très importante, en résonance avec l’appauvrissement de la population du quartier et avec la dégradation du parc immobilier et de la qualité de vie.

Dans les années 1995-2003, les responsables de la paroisse, avec l’aide de la Ville de Québec, se sont attaqués à la revitalisation de l’église en promouvant la coexistence des activités communautaires, culturelles et de culte.

Aujourd’hui, d’autres enjeux se font sentir et exigent des efforts concertés.

Préservation du patrimoine religieux:
100 ans d'histoire à conserver

Le « carnet de santé » le plus récent du bâtiment, dressé par une firme d’architectes, indique que des travaux urgents de près d’un million de dollars sont nécessaires pour protéger l’intégrité de l’édifice.

Les réparations majeures sont réparties en quatre phases prévues de 2016 à 2020.

  • Réparations des clochers
  • Réfection des clochetons, des garde-neige et des gouttières
  • Remplacement et restauration, des portes et des fenêtres
  • Préservation d’éléments architecturaux uniques et de la structure intérieure

Le coût des quatre phases a été estimé à 820 000 $

Les investissements proposés dans la préservation de l’édifice sont intimement liés à la vocation de la paroisse Notre-Dame de Saint-Roch. En effet, plusieurs personnes fréquentent chaque semaine le lieu du culte ainsi que les espaces sociocommunautaires.

Annuellement, c’est plus de 100 000 personnes qui transitent par le bâtiment et son parvis. Son bon état physique est donc fondamental pour la continuité de ces activités.

L'église St-Roch, le pivot d'un quartier à échelle humaine

La vocation de la paroisse Notre-Dame de Saint-Roch est d’assurer une présence spirituelle et communautaire dans son quartier et au cœur de la basse-ville de Québec.

La vie communautaire et spirituelle effervescente

L’église Saint-Roch, située à un carrefour de la ville, est visitée quotidiennement par des dizaines de personnes de la grande région de Québec. De nombreux adeptes du tourisme religieux y font un arrêt et profitent des alentours. Elle est maintenant la seule église catholique en activité dans le centre-ville de Québec.

Un Centre-Dieu « Jean-Claude-Trotier » unique: écoute, dialogue, partage et respect:

  • Quête spirituelle soutenue : une équipe dynamique à l’écoute des besoins croissants.
  • Une fierté populaire à préserver et à partager!

L’église Saint-Roch est l’une des cinq églises désignées par l’Évêque pour l’installation d’une porte de la miséricorde qui accueille de nombreux visiteurs. Il s’agit d’une étape importante vers la reconnaissance de l’église comme sanctuaire diocésain de la miséricorde.

Dépenses totales: 70 000 $ pendant cinq ans, soit 350 000 $.

Soutenir l'engagement communautaire de la paroisse Pour la fraternité et la justice sociale

Depuis plus de 50 ans, la paroisse accueille plus de 50 organismes. Des locaux destinés au bien d’une communauté dynamique. La vocation du sous-sol comme lieu privilégié d’accueil et d’action communautaire s’est affermie depuis 15 ans, avec l’installation de nombreux organismes.

De plus, le presbytère offre des locaux aux Missionnaires dans la rue et au Comité de Justice réparatrice. Et c’est sans compter les nombreux groupes communautaires qui utilisent la salle multifonctionnelle pour des activités et des réunions.

L’accès à prix réduit ou nul du sous-sol et du presbytère implique que la Fabrique assume un manque à gagner, et donc des charges, de 30 000 $ par année.

Dépenses totales : 150 000 $ sur cinq ans.

Une campagne pour préserver l'héritage patrimonial et promouvoir la présence sociale de la paroisse.

Comité d'honneur

Monseigneur Marc Pelchat

Évêque auxiliaire de Québec

L'honorable Jean-Yves Duclos

Ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Débuté de Québec, Parti Libéral du Canada

Madame Agnès Maltais

Députée de Taschereau, Parti Québécois

Monsieur Régis Labeaume

Maire, Ville de Québec

Soeur Monique Gervais

Supérieure générale, Soeurs de la Charité de Québec

Madame Geneviève Marcon

Présidente, GM Développement

Monsieur Paul Ouellet

Directeur général à la retraite, Caisse d'économie solidaire

Monsieur
Paul Nolet

Architecte

L'Église Saint-Roch
Témoin vivant du patrimoine social et religieux

Les membres du cabinet de la campagne unissent leurs voix à celles des membres du conseil de la Fabrique de la paroisse Notre-Dame de Saint-Roch pour remercier toutes celles et tous ceux qui contribuent à la préservation du patrimoine tant architectural que religieux de notre communauté. Ainsi, ils peuvent poursuivre leur mission d’entraide, de partage et de respect de valeurs fondamentales.

Que tous soient chaleureusement remerciés et soient toujours les bienvenus dans notre quartier et dans notre magnifique église !

Pour informations et dons :

Jean Picher, prêtre
Esther Tranchemontagne, directrice de campagne

Presbytère de la paroisse Notre-Dame de Saint-Roch
590, rue St-Joseph Est
Québec, Qc
G1K 3B8
418.524.3577
communications@eglisesaintroch.com